Rencontre avec Carolyn Cardinet, artiste et responsable de l’exposition Bleached 


English version


L’entretien ci-dessous a été retranscrit à partir d’une interview radio réalisée par SBS. Ce texte accompagné du podcast vous permettra d’allier écoute et lecture pour un exercice de compréhension.


Du 4 avril au 2 mai, l’Alliance Française de Melbourne accueille l’exposition Bleached, dans le cadre du festival Art+Climate=Change 2019.



Jean-Noël Ducasse :
Nous accueillons aujourd’hui dans les studios de SBS, Carolyn Cardinet. Votre exposition à l’Alliance Française de Melbourne (Bleached, NDLR) débute le 4 avril. De quoi s’agit-il ?

Carolyn Cardinet : J’ai organisé cette exposition qui s’appelle Bleached à l’Alliance Française, avec trois autres artistes dont une artiste française, Chloé Bensahel, un artiste anglais, Tim Craker et Carmel Wallace, une artiste australienne née à Mildura. J’ai rassemblé ces artistes pour ce projet qui me tenait à cœur surtout après avoir vu le documentaire Chasing coral, qui traite de l’état des barrières de corail dans le monde entier. Les coraux se dépeuplent, meurent et deviennent blanc. Cela se produit quand les petits animaux* qui vivent à l’intérieur du corail le quittent, celui-ci perd ainsi sa vie, sa lumière et son énergie. Il ne reste plus que la structure faite de calcaire. En 2016 et 2017, deux ouragans se sont produits dans le Queensland, tuant la plupart du corail. Cela se passe en Australie mais aussi dans le monde entier. Je crois aujourd’hui que 90 % des coraux sur la Grande Barrière de Corail sont morts. Malheureusement le corail met un certain nombre d’années à pousser, au moins une trentaine. Il faudra donc du temps avant que l’on puisse retrouver les récifs coralliens initiaux.

Jean-Noël Ducasse : Cette exposition se déroule dans le cadre du festival Art+Climate=Change, c’est bien cela ?

Carolyn Cardinet : Oui, tout à fait. Certaines expositions ont déjà commencé, la nôtre commencera le 4 avril (avec une inauguration le 6 avril NDLR) et nous allons aussi diffuser un documentaire dans ce cadre. Il s’agit de Murder on the reef, qui sera projeté le 30 avril à 18h à l’Alliance Française. Il faut réserver en ligne pour cet évènement. Ce documentaire a été réalisé par des biologistes, pas par l’un de nous quatre. En général, ces documentaires sont réalisés par des plongeurs qui revisitent des sites et sont témoins de la dévastation dans les océans. Et tout comme Chasing Coral, ce documentaire nous amène vraiment à repenser ce que l’on fait, vis-à-vis de la pollution notamment. C’est ainsi que cette exposition est née.

Jean-Noël Ducasse : Qu’allons-nous découvrir lors de cette exposition ?

Carolyn Cardinet : Pour ma part je vais comme à mon habitude utiliser des plastiques recyclés que je vais cette fois-ci assembler afin de recréer une barrière de corail blanche.

Tim Craker va, avec une collection de petites tables d’occasion, installer en une ligne fracturée et de tailles différentes ces petites tables sur lesquelles il y a aura des piles de porcelaine blanches récupérées dans des op shops locaux. Cela va créer une certaine opulence baroque mais en même temps une structure froide et morte. Cela sera un mémorial aux barrières de corail qui se meurent autour du monde.

Carmel Wallace va quant à elle montrer son installation appelée Undercurrent. Elle a déjà travaillé sur le sujet des thrombolites que l’on trouve dans les climats tempérés du sud de l’Australie. Elle va pour ce faire utiliser des objets recyclés qu’elle va disposer devant un film au sujet des thrombolites.

Chloé Bensahel habite à Washington aux Etats Unis mais est actuellement en résidence d’artistes aux Gobelins à Paris. Pour ce projet elle a tissé un filet de pêche avec un fil créé à partir de papier. Son installation fait écho à la surpêche. Les pêcheurs utilisent leurs filets dans les fonds marins et arrachent des coraux qui ont parfois des centaines d’années voire des siècles.


Jean-Noël Ducasse : Pouvez-vous nous parler des quatre résidences d’artistes que vous avez fait l’an passé ? Sur quels projets avez-vous travaillé ?

 Carolyn Cardinet : Ces projets étaient tous différents.

D’abord, j’ai entamé une collaboration avec un artiste américain à Washington. Nous avons créé Moon Cocoon, avec du papier isolant argenté.

J’ai également été invitée à the Australian Tapestry Workshop à Melbourne, où Chloé Bensahel se trouvait également. J’ai travaillé sur une collection de 12 habits achetés en op shop (robes et manteaux), insérés et restructurés avec du plastique. Cette collection a été présentée au Melbourne Fashion Festival en 2018.

Puis je suis allée à Ballarat pour la fantastique Biennale of Australian Art, qui a duré un mois. En résidence, j’ai créé 5 balais géants, une métaphore pour pouvoir nettoyer les océans du plastique. Cette installation est désormais visible à Sydney.

Et en fin d’année j’ai passé 12 semaines à Ballina près de Byron Bay, afin de créer des projets avec la communauté. Nous avons effectué des nettoyages de rivières (river clean ups), des conférences (artist talks) et je suis aussi allée dans les écoles pour animer des ateliers avec les enfants sur le développement durable (sustainability). Deux mois fantastiques au sein de la communauté de Ballina. J’ai aussi collectionné les objets de plastique que je trouvais dans la rue, que j’ai ensuite répertoriés. Lors d’un river clean up nous avons trouvé 1240 mégots de cigarette en 45 minutes par exemple…

En 2019, j’ai démarré sur les chapeaux de roue avec le Sustainable Living Festival et le Whittlesea Community Festival avec des installations et des ateliers pour enfants pendant lesquels nous avons notamment créé des poissons avec des bouteilles de lait.

Jean-Noël Ducasse : Que pensez-vous du fait que les supermarchés aient arrêté de se servir des sacs plastique à usage unique ?

 Carolyn Cardinet : On y arrive tout doucement. Mais il y a toujours les sacs à 15 centimes, qu’on retrouve aussi dans la rue et qui ne servent probablement qu’une fois ou deux. Je crois que c’est au public de changer sa façon de faire les choses, en pensant à apporter des sacs en tissu ou des boites en carton dont on dispose déjà. Les supermarchés utilisent encore beaucoup de plastique, notamment pour les fruits et légumes, ce qui semble superflu. C’est plus compliqué pour d’autres emballages (packagings) mais on va finir par y arriver !


Carolyn Cardinet, Sea Anemones, 2018

Tim Craker, Big Stack XXXV, 2018

Chloé Bensahel, The only thing I know for sure is that I don't know, 2016

Carolyn Cardinet,  Anémones de mer

Carolyn Cardinet, Coral reef, found single-use plastic objects, 2019


*À noter :

La grande barrière de corail, ensemble de récifs de 2300 km au nord-est de l'Australie, a été frappée par deux vagues de blanchissement, en 2016 et 2017. Sous la pression de facteurs environnementaux, les coraux stressés expulsent les petites algues avec lesquelles ils ont une relation symbiotique, qui leur donnent couleur et énergie. Auparavant, l’intervalle entre deux épisodes de blanchissement était de 25 ans, ce qui permettait  aux coraux de se reconstruire. 

D’après Terry Hughes, un Australien spécialiste en biologie marine, la principale raison de la mortalité et du blanchissement des coraux est la hausse de la température de l’eau et donc le réchauffement climatique.


Entretien retranscript par Adèle Bouet
Traduit par les étudiants en Traduction et Interpretariat à Monash University : Kelly Truong, Marion Faure and Sara Cooper


You may also like...

French & Iconic Figures

French & Iconic Figures

Wed | 10:30am–12:30pm | CBD
For A2.3 – B1.2 levels

French & Wine

French & Wine

Thu | 6:15-8:15PM | St Kilda
For B1.3 – B2 levels

    Vin & Fromage

    Vin & Fromage

    Each term on Tuesday, from 6.30pm to 8.00pm
    (except School & Public Holidays)


    Thanks for sharing! / Merci pour le partage!

    Instagram

    St Kilda branch:
    51 Grey Street, ST KILDA
    VICTORIA 3182 AUSTRALIA
    Tel : 03 9525 3463
    E-mail: info@afmelbourne.com.au

    Monday - Friday: 9.00am to 7.00pm /☎ from 10am to 6pm
    Saturday: 9.00am to 6.00pm/☎ from 10am to 5pm
    Sunday & Public Holidays: CLOSED .


    City branch:
    Level 13, 55 Swanston St, Melbourne
    VIC, Australia, 3000
    Tel : 03 9525 3463
    E-mail: info@afmelbourne.com.au

    Monday-Thursday: 9.00am-1pm & 2pm-6.30pm
    Friday: 9.00am-1pm & 2pm-6.00pm
    Saturday: 9.00am-12.00pm & 1.00pm-6.00pm
    Sunday & Public Holidays: CLOSED